Vaginoplastie

La vaginoplastie est une chirurgie qui permet d’obtenir des parties génitales féminines des plus naturelles possible.

Notre équipe de chirurgiens utilise une technique chirurgicale qui comprend une seule étape soit l’inversion pénienne (la peau du pénis est greffée à l’intérieur du vagin) couplée à l’autogreffe d’un lambeau neurovasculaire du gland qui servira à créer un clitoris sensible. Dr Brassard a redéfini les normes en matière de vaginoplastie en apportant des améliorations à cette technique, ce qui a valu à GRS Montréal d’être considéré comme l’un des meilleurs centres au monde dans le domaine de la chirurgie de réassignation de genre d’homme à femme.

Il est possible de combiner la vaginoplastie avec une ou plusieurs autres chirurgies.

Les résultats espérés :

  • Un vagin d’une profondeur permettant d’avoir des relations sexuelles avec pénétration;
  • Un clitoris constitué avec la peau sensible du gland;
  • Un capuchon recouvrant le clitoris;
  • Une vulve pourvue de petites lèvres;
  • Des zones érogènes (clitoridienne et vaginale) avec possibilité de plaisir sexuel.

La vaginoplastie nécessite des soins que vous devrez intégrer à votre routine quotidienne pour le restant de votre vie. Ces soins implique une routine de dilatations vaginales et d'hygiène. Le respect de cette routine aura un grand impact sur les résultats de votre intervention.

 

Les faits saillants de la technique chirurgicale utilisée :

Le chirurgien vérifiera que la quantité de peau du pénis et du scrotum est suffisante pour créer une cavité vaginale assez profonde. Si la quantité de peau totale provenant des parties génitales actuelles est insuffisante pour tapisser la paroi interne de la cavité vaginale, une greffe de peau supplémentaire pourrait être prélevée sur une autre partie du corps (dos, cuisse, fesse) pour ensuite être greffée dans le vagin. Votre chirurgien vous avisera, suite à l’examen physique, s’il sera nécessaire de prélever une greffe de peau. La région où la peau sera prélevée pourrait montrer une légère décoloration une fois guérie.

Pendant l’intervention, le chirurgien :

  • Retirera la peau du scrotum, qui sera amincie et débarrassée de ses poils grâce à la cautérisation de leurs racines;
  • Fera l’ablation des testicules;
  • Disséquera le pénis dont la peau sera retournée pour être greffée à l’intérieur de la cavité vaginale;
  • Disséquera les structures internes du pénis en prenant soin de bien séparer l’urètre, le corps caverneux et en même temps libérer un lambeau comprenant des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses :
    1. Le corps caverneux sera retiré;
    2. L’extrémité distale du lambeau conservé, ayant la forme d’un ilot « sur mesure », sera prélevée directement sur le gland pour former le clitoris. La taille du clitoris peut donc être ajustée à la demande de la patiente. Le lambeau et le clitoris seront positionnés et fixés;
    3. L’urètre sera disséqué; les tissus restant seront préservés pour tapisser l’intérieur des petites lèvres ce qui permettra d’obtenir un résultat plus naturel que si l’on utilisait une greffe de peau.
  • Créera les grandes lèvres;
  • Créera le vagin en disséquant, dans une profondeur de 5 à 6 pouces, les tissus situés sous le méat urinaire et le long du fascia de Denonvilliers (espace compris entre la prostate et le rectum). La prostate est laissée en place : son ablation causerait une incontinence urinaire irréversible.

Il est possible de pratiquer la chirurgie de la vaginoplastie sans créer de cavité vaginale.

Les avantages de la technique chirurgicale :

  • Une technique en une seule chirurgie;
  • Dans la mesure où la peau prélevée sur le pénis et le scrotum est en quantité suffisante pour créer la cavité vaginale, aucune greffe ne sera prélevée sur une partie visible du corps comme l’abdomen, la cuisse ou la fesse;
  • L’addition de peau du scrotum à la peau du pénis permet d’obtenir une cavité vaginale plus profonde;
  • L’utilisation des tissus actuels pour reconstituer les menus détails de la vulve (petites lèvres, clitoris, capuchon) permet d’éliminer la tension des tissus constituant les nouvelles parties génitales.

*En raison de multiples facteurs qui sont propres à chaque individu, les résultats peuvent varier d’une personne à une autre. Sachez que notre équipe de chirurgie travaille avec chaque patiente individuellement afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Dans certains cas, les chirurgiens peuvent vous proposer une chirurgie de correction si certains résultats ne correspondent pas à vos attentes.

Les soins postopératoires :

Le document Information et soins postopératoires - Vaginoplastie vous sera remis pendant votre convalescence. Ce document contient les indications de votre chirurgien et vous servira de guide.

Téléchargez le document Information et soins postopératoires – Vaginoplastie.

 

L'intervention chirurgicale, le séjour et la convalescence

Durée moyenne de l’intervention

Admission au CMC

Anesthésie

Hospitalisation

Séjour à l'Asclépiade

Durée moyenne de la convalescence à la maison

Reprise des activités physiques et sportives

2 h Le jour de l'intervention Régionale ou générale

2 nuits postopératoires

6 nuits postopératoires 6 semaines 6 à 8 semaines

Suivis médicaux et rendez-vous : L’Asclépiade assure un suivi postopératoire personnalisé et individuel auprès de toutes les patientes. Vous obtiendrez un rendez-vous avec votre chirurgien un mois après votre intervention pour un suivi postopératoire. S’il vous est impossible de vous y présenter, votre médecin traitant pourra effectuer le suivi avec nos chirurgiens en communiquant directement avec l'Asclépiade.